Rencontre avec le directeur de Fraternité Médicale Guinée

guinée logo

« L’essentiel est d’aller à la rencontre du malade », Abdoulaye SOW

FMG et Memisa collaborent entre autres sur les initiatives innovatrices suivantes  :

  • La prise en charge des malades mentaux. « Les malades mentaux en Afrique sont souvent les personnes les plus vulnérables de la société, ils sont rejetés et cachés. L’épilepsie y est considérée comme un problème mental. Dans tout le pays (+- 12 millions d’habitants), il n’y a qu’un seul service de psychiatrie de 33 lits et seulement 2 psychiatres Dans les centres de santé, nous apportons une aide aux médecins généralistes et aux infirmiers pour qu’ils puissent offrir des soins à ces malades mentaux. D’ici 5 ans, nous souhaitons qu’avec l’aide de Memisa, 8 centres de santés puissent être opérationnels dans le pays pour accueillir ces patients et leurs familles. Au niveau des communautés, nous identifions une personne qui va devenir agent de santé communautaire. Son rôle est de se rendre dans les villages pour former les populations à l’identification des maladies et pour les informer des possibilités de prise en charge dans les centre de santé. »
  • La formation et l’installation de médecins de famille. « En Guinée, la quasi-totalité des centres de santé est gérée par les infirmiers, la population n’a pas accès aux services de médecins de famille. C’est pourquoi nous introduisons un nouveau modèle d’installation de médecins en zones rurales. Actuellement, nous avons installé une dizaine de médecins autour de la région de Labé. Avant il y avait trop peu de médecins mais ce n'est plus le cas. Avec Memisa, nous continuons à capitaliser les bonnes pratiques en la matière »
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus